Ville de Québec

Historique

Cauchon et associés, avocats a vu le jour en mai 1991. Le bureau a ouvert ses portes à Québec, dans le quartier de Limoilou, avec quatre nouveaux clients dans le premier mois.
 
C’est en 1992, appuyé d’une excellente équipe, que Me François Cauchon a décidé de sortir des sentiers battus des avocats de la défense en prenant l’engagement d’impliquer régulièrement des stagiaires en droit dans le bureau. Des stages seraient offerts en droit criminel, en droit familial, en matière de jeunes contrevenants et en protection de la jeunesse. Chez Cauchon et associés, pas question de faire de « stage de bibliothèque » mais plutôt des stages en droit de qualité, permettant aux stagiaires de pratiquer en droit de façon autonome dès l’assermentation.
 
En 1993, ouvrant en moyenne 73 nouveaux dossiers par mois (880 par année!), des rénovations ont été effectuées pour agrandir le bureau physique.
 
Dix ans plus tard, en 2003, ouvrant en moyenne une centaine de nouveaux dossiers par mois, représentant environ 1 200 nouveaux clients par année, les bureaux ont déménagé d’endroit pour encore évoluer et grandir.
 
Dans ces nouveaux locaux, on compte cinq lignes téléphoniques, un service d’urgence 24 heures, trois bureaux d’avocats, deux adjointes, une salle de conférence/entrevue, deux vestiaires, une salle des archives, deux bureaux administratifs, un emplacement pour stagiaire en droit, un bureau de syndics de faillite en location, une plus grande salle d’attente, une aire de repos et une cuisine.
 
Le bureau, en plus d’offrir des stages en droit, offre des stages en techniques juridiques et en secrétariat juridique. Les avocats sont également impliqués en formation continue afin de parfaire leurs expertises et connaissances en droit et les membres du bureau sont toujours à la recherche de moyens d’être à la hauteur des nouvelles technologies et ainsi mieux servir sa clientèle distinguée.
 
Cauchon et associés, avocats, un bureau de petite taille, qui bénéficie d’une grande réputation auprès de ses clients, de la communauté en générale ainsi qu’auprès de la communauté juridique.